Agriculture et éducation

Agriculture et éducation, c’est en rejoignant ces passions que deux enseignantes, Annie Challandes et Florie Theytaz, et une agricultrice, Sarah Challandes, ont lancé un nouvel accueil parascolaire, «ça bouge à la ferme», à la Mauguettaz, petit village du nord-vaudois (Suisse). Au programme: on ramasse les courges et les patates, s’occupe des génisses, découvre la vie en forêt, cuit le pain sur le feu de bois, etc. A travers la pédagogie par la Nature, les enfants se dépensent, apprennent et s’amusent tout en découvrant l’agriculture, son importance dans notre société, d’où viennent nos aliments de tous les jours et comment ceux-ci sont produits.

Au-delà de l’accueil parascolaire, « ça bouge à la ferme » touche au « pourquoi » de Rurality à travers la reconnexion de l’Etre humain à la Nature et la valorisation du travail de la terre. Les enfants sont les acteurs de demain et, en les sensibilisant au monde agricole et rural, ils pourront, nous l’espérons, faire évoluer l’agriculture vers un monde plus respectueux de l’environnement mais aussi de l’être humain lui-même à travers le maintien d’une agriculture à dimension humaine.

Rurality veut s’inspirer de ces expériences locales, les partager et connecter les acteurs entre eux afin de diffuser largement ces innovations qui contribuent à remettre le paysan au cœur de notre société.

DSC_0097
image
image2